Dekra 78
Vérification de l’éclairage lors du contrôle technique :

Vérification de l’éclairage lors du contrôle technique :

Points de contrôle de l’éclairage du véhicule nécessitant une contre-visite :

Quels points de contrôle de l'éclairage du véhicule nécessitent une contre-visite ?

Parmi tous les éléments d’éclairage contrôlés lors du passage du véhicule entre les mains du contrôleur technique, plusieurs peuvent être soumis à contre-visite en cas de défaillance majeure ou critique constatée :
• Feux de croisement, feux de route
• Feux de position
• Feux indicateurs de direction (clignotants)
• Signal de détresse
• Feux de stop
• Feu de plaque
• Catadioptres pour les véhicules de plus de 6 mètres
• Feu de brouillard arrière et feu antibrouillard avant
• Feux de recul
• Feux de gabarit et d'encombrement (pour remorques et camions)
Sont contrôlés pour chacun de ces signaux la conformité aux prescriptions et l'intensité des éclairages. Ainsi, le non fonctionnement d'un feu complet (sauf les feux latéraux), le non fonctionnement des feux stop, une couleur d'éclairage inadaptée, un faisceau électrique fortement détérioré ou mal fixé, une communication défaillante entre deux dispositifs (exemple : feux de recul allumés alors que les feux de position sont allumés) requièrent une contre-visite.

Notez que les laves-phares, s'ils s'avèrent inopérants, constituent également une défaillance majeure nécessitant une contre-visite.

Afin d’éviter la contre-visite, pensez à contrôler tous ces points avant d’emmener votre véhicule ! Un simple changement d’ampoule peut en effet vous éviter un passage en contre-visite. (Consultez notre dossier : comment préparer le contrôle technique).

Autres éléments d’éclairage contrôlés mais ne nécessitant pas de contre-visite

Quels éléments d'éclairage sont contrôlés mais ne nécessitent pas de contre-visite ?
Lors du contrôle technique périodique, tous les dispositifs d'éclairage sont néanmoins contrôlés, y compris ceux qui ne requièrent pas de contre-visite s'ils s'avèrent défectueux. Le contrôleur va donc également s'assurer du bon fonctionnement des témoins et éléments de commande (témoin de feux de route, de signal de détresse, témoin de clignotant, etc.).